De nombreuses ressources sont nécessaires pour démarrer un chantier de construction, y compris des engins de terrassement (MMT). Dans les phases initiales, les moyens suivants sont toujours utilisés : excavatrices et chargeuses. La pelle est utilisée pour déplacer, enlever, transporter et soulever de grandes portions de terre, comme pour préparer les fondations d’un bâtiment ou pour poser des lignes de chemin de fer ou des câbles électriques.

Pelles.

Ces véhicules se répartissent, selon le type de mobilité, en :

  • Pelle sur chenilles : Pelle posée sur chenilles, qui supporte une charge très élevée. Il est principalement utilisé sur les chantiers de construction où un mouvement continu n’est pas requis ;
  • Pelle sur pneus : elle a une capacité de déplacement rapide, étant équipée de roues en caoutchouc qui lui confèrent cependant une capacité de charge limitée. Il est utilisé dans des contextes urbains où le

    chantier

     

    il est éloigné de la zone de chargement et de déchargement ;

  • Pelle articulée : dans le jargon appelée aussi « araignée » pour sa structure, équipée de potences et de pieds qui permettent de se positionner sur des terrains à fortes pentes.

Chargeurs.

Les chargeurs, quant à eux, ramassent les matériaux précédemment retirés des excavatrices. Il existe différents types :

  • Les tracteurs-dozers (plus communément appelés bulldozers) sont caractérisés par un corps automoteur et une lame placée transversalement à la direction d’avancement. Ils sont principalement utilisés pour le traitement des déchets ;
  • Les niveleuses, généralement appelées niveleuses, sont des machines utilisées pour niveler le sol, façonner la surface de la route, créer des bosses. Ils se composent d’un corps automoteur et de roues en caoutchouc, dont les avant sont inclinables ;
  • Les dumpers sont des MMT utilisés uniquement et exclusivement pour le transport et le déchargement de matériel. Ils sont équipés d’une caisse qui permet de décharger le matériel aussi bien latéralement que vers l’arrière selon les besoins. Le siège du conducteur peut être réversible pour faciliter la manœuvre de l’opérateur.

Une excavatrice peut également être classée en fonction de l’outil qu’elle monte, comme les grappins , les godets, les marteaux hydrauliques, les grappins de démolition, les coupeurs et les compacteurs.

Responsabilité et formation nécessaires pour devenir opérateur MMT.

 

Toutes ces machines ont besoin d’homme pour travailler, qui doit être un opérateur formé qui sait les faire fonctionner et qui prend en charge les différentes responsabilités au sein du site dans lequel elles sont utilisées. Une formation spécifique est nécessaire puisque les opérateurs ont une responsabilité civile et pénale, opérant en totale autonomie, et ont le devoir de contrôler le bon fonctionnement et d’évaluer si la machine est adaptée et sûre avant de l’utiliser. Il est également nécessaire que l’opérateur MMT suive des cours de remise à niveau en fonction de l’évolution de la réglementation ou de l’introduction de nouvelles machines.

 

Les principales tâches d’un opérateur sont les suivantes :

  • Identifier les systèmes de tuyauterie et les câbles souterrains avant de procéder aux travaux ;
  • Installer des équipements ou accessoires supplémentaires au MMT (seaux, cutters, pinces);
  • Utiliser les machines en toute sécurité, en respectant la réglementation ;
  • Effectuer des travaux d’entretien même s’ils ne nécessitent pas l’utilisation de MMT (installer ou réparer des voies, garder le chantier propre et rangé, assister les collaborateurs dans les phases de chargement et de déchargement) ;
  • Vérifiez tous les jours pour vous assurer qu’il n’y a pas de défauts. S’il y en a, l’opérateur doit le signaler immédiatement au contremaître.

Exigences pour devenir un opérateur MMT.

 

Pour devenir opérateur MMT en Italie, il est nécessaire d’avoir au moins terminé l’école obligatoire, après quoi vous pouvez immédiatement commencer à travailler dans une entreprise de construction. Il est également nécessaire d’obtenir le permis CE qui autorise la conduite de véhicules avec remorques. Vous pourrez ensuite suivre des formations spécialisées pour avoir une image plus complète sur le sujet

La durée des formations varie selon le type de MMT choisi. La partie théorique dure toujours 4 heures, tandis que la partie pratique peut varier de 6 à 12 heures, selon la variété du véhicule. Le certificat obtenu sera ensuite renouvelé tous les 5 ans par une remise à niveau de 4 heures.

 

A quels risques expose ce métier…

 

Les MMT sont des machines très grandes et lourdes, donc les risques auxquels ce travail expose sont nombreux. Parmi les plus courantes, citons les suivantes :

  • Renversement de la machine, avec possibilité conséquente d’écrasement des opérateurs qui se trouvent à proximité ou de dommages au conducteur lui-même ;
  • Investissement des opérateurs à pied au moyen de véhicules circulant dans la zone ;
  • Écrasements et blessures dus à l’affaissement du sol ;
  • Projection d’éclats et de débris lors du traitement ;
  • Possibilité de heurter des lignes électriques souterraines ou aériennes lors d’excavations pouvant causer des brûlures ou une électrocution;
  • Possibilité d’explosions causées par le contact des outils de travail avec des conduites de gaz ou des engins de guerre non explosés ;
  • Blessures ou blessures causées par la fuite d’eau ou d’autres liquides sous pression ;
  • Éclaboussures de produits chimiques ou de liquides de toutes sortes dans les yeux ;
  • Chute du siège du conducteur ou sur la surface de travail ;
  • Les tensions musculaires dues au levage de charges.
… Et comment les éviter !

 

Pour essayer de prévenir et d’éviter au maximum les accidents de ce genre, il est bon d’essayer de suivre quelques précautions :

  • Assurez-vous de ne pas avoir de vêtements qui pendent ou de lacets qui pourraient facilement se coincer ;
  • Porter les équipements de protection appropriés fournis par le responsable du chantier ou l’employeur ;
  • Faites toujours attention aux conditions du terrain de travail;
  • Comme supports pour grimper sur la machine, n’utilisez jamais les commandes des mêmes tuyaux ou des tuyaux flexibles : ils n’offrent pas une étanchéité sûre, et le mouvement d’une commande pourrait provoquer le mouvement du MMT ;
  • Avant de procéder aux fouilles, vérifier qu’il n’y a pas de câbles et canalisations dans le sol, enterrés ou non, affectés par le passage de l’eau, du gaz et de l’électricité ;
  • Assurez-vous que les lignes aériennes sont à une distance de sécurité dans la zone de travail. Dans le cas contraire, faire mettre les lignes hors service ou les munir de protections adéquates ;
  • Avant d’allumer et d’utiliser un MMT, assurez-vous qu’il fonctionne parfaitement ;
  • Une fois dans la voiture, assurez-vous que le siège est bien fixé et restez assis en portant la ceinture de sécurité ;
  • Restez toujours à l’intérieur de la cabine de conduite afin d’éviter les risques extérieurs (éclats, branches, chutes) ;
  • Ne transportez pas d’autres personnes sur la machine ;
  • Ne montez pas et ne descendez pas lorsque la machine est en mouvement ;
  • Lors de vos déplacements, gardez les godets, les fraises et les divers équipements d’excavation au niveau du sol, afin d’avoir une bonne vue;
  • En cas de forte pente, procéder toujours avec la vitesse engagée ;
  • Assurez-vous que la charge à transporter est toujours bien fixée ;
  • Effectuez la manœuvre d’abaissement des outils depuis la position de conduite en avertissant toujours par le signal acoustique approprié ;
  • En cas de déplacement avec le MMT chargé, procéder lentement et avec prudence, en évitant absolument les manœuvres brusques qui pourraient provoquer le renversement de la machine ;
  • Lorsque vous donnez les clés d’un MMT au collègue de l’équipe suivante, signalez toujours les défauts.

 

 
 

Se connecter

S’inscrire

Réinitialiser le mot de passe

Veuillez saisir votre identifiant ou votre adresse e-mail. Un lien permettant de créer un nouveau mot de passe vous sera envoyé par e-mail.